La facilité d’emploi dévoilée par l’imagerie cérébrale

De nombreuses expériences d’imagerie cérébrale ont démontré que les zones activées dans le cerveau lors de la réalisation d’une tâche spécifique étaient les mêmes zones que celles activées lorsque l’on demande aux personnes de simplement imaginer la réalisation de cette tâche.

Prenons un exemple simple : imagine que tu souhaites chercher les sites parlant d’ergonomie :

  • Imagine que tu ouvres Google dans ton navigateur (vois-tu l’interface dans ta tête, comme si tu l’avais devant les yeux?) ,
  • tu tapes le mot “ergonomie” dans la textbox, tu cliques sur le bouton “Recherche”,
  • tu vois apparaître la liste des résultats. (vois-tu l’interface dans ta tête, comme si tu l’avais devant les yeux?)

Mais quel est donc l’intérêt de cela pour la construction d’une interface?

Chaque utilisateur qui veut réaliser une tâche sur internet active de manière non-consciente un réseau d’information cérébral qui va lui servir pour réaliser au mieux sa tâche.

En fonction de la difficulté probable de la tâche, le cerveau va attribuer un potentiel d’énergie (je vulgarise en parlant d’énergie car ce n’est pas aussi simple que cela).

Dans le cas de l’exemple avec Google, tu as tellement l’habitude d’utiliser cette interface que le potentiel énergétique attribué par le cerveau pour utiliser l’interface sera faible.

Imagine un instant que Google change radicalement son interface :

  • Tu arrives sur le site pour réaliser ta tâche sans avoir eu connaissance de ces modifications.
  • La surprise sera au RDV car le site ne collera pas à ton modèle mental et ton cerveau va devoir dynamiquement réattribuer un potentiel d’énergie plus élevé.

Pas encore convaincu? Tu as bien raison de ne pas croire les choses sans y réfléchir.

Voici un travail réalisé par le Docteur Philippe Hantraye du Service Hospitalier Frédéric Joliot montrant l’activité cérébrale lors d’une tâche visuelle simple et lorsque le même sujet est confronté à une tâche complexe.

Selon la complexité de la tâche, soit le cerveau s’allume gentillement, soit s’enflamme.

Ease of use via brain imaging

La facilité d’emploi se traduit par une utilisation moins grande de ressources mnésiques.

Le travail d’un expert en sciences comportementales est de comprendre au mieux tous ces mécanismes pour créer des interfaces efficaces.

Nous sommes loin des principes de bon sens de la Usability.

Submit a Comment