95% de l’activité de notre cerveau est au delà du champ de conscience

De nombreux neuroscientifiques cognitifs ont réalisé des études démontrant que 5% de nos activités cognitives (décisions, émotions, actions, comportement) sont conscientes, les 95 % restants sont générés bien en dehors du champ de conscience.

95 percent of brain activity are beyond our conscious awareness

Dans les deux posts “How does the brain work when confronted to an interface ?” (épisode 1 et épisode 2) j’ai vulgarisé au maximum le mécanisme qui se produit lorsqu’un être humain appréhende une interface.

Vous pouvez maintenant ajouter à vos connaissances le fait que ces mécanismes sont à 95% inconscients et très rapides (ces mécanismes se réalisent en millisecondes).

Quand vous regardez un site :

  • avez-vous conscience de l’activité des muscles de vos yeux pour diriger votre regard? (les mouvements oculaires sont inconscients),
  • avez-vous conscience d’augmenter la taille de votre pupille lorsque la difficulté de compréhension d’un texte ou du choix d’un bouton de navigation augmente? (le diamètre pupillaire est inconscient),
  • avez-vous conscience de bouger les muscles de la main et l’avant bras pour bouger votre souris vers un objet de l’interface? (les mouvements moteurs sont inconscients),
  • avez-vous conscience de tout le travail de vos différentes mémoires pour analyser les contenus d’une page? (les activités cognitives sont inconscientes)

”An enormous portion of cognitive activity is nonconscious, figuratively speaking, it could be 99 percent; we probably will never know precisely how much is outside awareness.” (Dr. Emmanuel Donchin, director of the Laboratory for Cognitive Psychophysiology at the University of Illinois).

Dans la conception d’un site, il est important de connaître la motivation des utilisateurs, les tâches qu’ils souhaitent réaliser sur le site…

Ensuite il faut être capable de décortiquer ces comportements et de construire les écrans en prédisant au maximum les 95% d’activités cognitives inconscientes (mouvement des yeux, mouvement de souris, décisions, émotions, actions…).

Prédire comment les utilisateurs vont percevoir les mots de votre navigation, prédire comment les yeux vont inconsciemment fonctionner, prévoir le niveau émotionnel qui sera généré par les interfaces… permet d’obtenir des sites qui génèrent des résultats business concrets.

Que dire des tests utilisateurs où l’on observe un testeur qui réalise une tâche sans avoir de mesures objectives des 95% d’activités cognitives inconscientes ?

Réponse : on utilise 5% des nos propres capacités cognitives pour observer le comportement d’un utilisateur, comportement qui est caractérisé par 95% d’activités inconscientes s’exprimant par des milliers d’interactions perceptivo-cognitives par seconde.

Rajoutez à cela la non compréhension des fondamentaux que l’on observe…

”In many cases when people explain why they’ve made a decision, they are simply rationalizing, attributing what sound like reasonable bases for what is in fact a murky, unknowable process.” (Dr. Robert Zajonc, social psychologist at the University of Michigan)

Il est donc important d’avoir une méthodologie, des outils et la connaissance approfondie du système perceptivo-cognitif pour récolter des données objectives sur le plus d’activités inconscientes possible.

Tout le travail des gens de mon équipe, que je remercie pour leur passion, est de travailler et de développer des techniques permettant de mesurer et de prédire une partie de ces 95% d’activités inconscientes et d’être capable de mettre cela en musique pour atteindre des résultats business concrets.

L’objectif de mon blog est d’aider les gens qui sont passionnés par ce métier à évoluer vers un niveau de connaissances supérieur à celui de la Usability.

Je vous souhaite une excellente semaine à tous.

Simplifyinginterfaces-Keypoints : 95 percent of brain activity are beyond our conscious awareness

Submit a Comment